Noël autrement

Noël autrement

Les fêtes de Noël sont malheureusement souvent synonyme de gaspillage, de dépenses superflues et de surconsommation. Mais il est toujours possible de repenser les fêtes de fin d’années différemment, de les réinventer et peut-être ainsi être plus en adéquation avec nos valeurs et nos aspirations. Cela peut en plus générer beaucoup de plaisir et de […]

Les fêtes de Noël sont malheureusement souvent synonyme de gaspillage, de dépenses superflues et de surconsommation.

Mais il est toujours possible de repenser les fêtes de fin d’années différemment, de les réinventer et peut-être ainsi être plus en adéquation avec nos valeurs et nos aspirations.

Cela peut en plus générer beaucoup de plaisir et de joie. Voici quelques idées pour ceux qui souhaitent fêter Noël autrement.

 

Le sapin : faire le bon choix

Entre un sapin synthétique au bilan carbone effrayant et les sapins naturels jetés après les festivités, pas facile de choisir. Pour vous décider, il est utile de savoir que les sapins artificiels sont en plastique, matériau on ne peut plus polluant. Ils sont en plus généralement fabriqués à l’autre bout du monde, ce qui a un coût environnemental en termes de transport. L’avantage, c’est qu’ils sont réutilisables d’année en année, sauf que pour compenser leur impact écologique il faudrait les garder au moins 20 ans et que les Français en changent en moyenne tous les 6 ans*… Le sapin naturel sonne donc comme une meilleure alternative car naturel, généralement cultivé en France (80% des sapins vendus en France sont cultivés dans l’Hexagone), biodégradable, la culture de jeunes sapins produit de l’oxygène important pour la planète. Mais le sapin naturel n’est pas parfait non plus car il est coupé, transporté et de nombreux produits toxiques sont utilisés pour sa culture, tout ça pour être jeté après les fêtes. Donc si vous optez pour un sapin naturel, choisissez de préférence un sapin cultivé en France et labellisé. Un sapin de noël, ça se loue aussi. C’est un peu plus cher, mais votre sapin en pot vous est livré chez vous et après les fêtes, l’entreprise vient le récupérer pour le replanter jusqu’à l’année suivante. C’est toujours mieux que de finir avec les poubelles au lendemain de Noël ! Et sinon, il y a le sapin fabriqué maison, en palette par exemple, très en vogue en ce moment. C’est une idée de jeu créatif pour impliquer les jeunes enfants dans les préparatifs tout en leur expliquant pourquoi vous avez optez pour cette solution cette année.

* Source ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie)

Les fêtes façon récup’

Réutiliser les emballages carton pour la déco du sapin

Entre les boîtes de céréales, de riz, les rouleaux de papier toilette, les emballages carton ne manquent pas et avec un peu d’imagination et quelques outils légers comme des ciseaux, de la peinture et de la colle, ils se transforment facilement en décorations pour le sapin. Ensuite, il suffit de faire un petit trou dans vos décorations pour y passer un fil pour pouvoir les accrocher dans le sapin. Les briques de lait et de jus de fruit sont métallisées à l’intérieur et feront un joli effet elles aussi.

 

Des cadeaux respectueux de l’environnement

Le recyclage et la seconde main peuvent autant servir pour décorer son sapin ou sa maison à Noël que pour dénicher de chouettes cadeaux personnalisés sans dépenser des fortunes ou gaspiller. Toujours selon une étude de l’ADEME, contrairement à une idée reçue, 72% des enfants de moins de 15 ans accepteraient volontiers de recevoir des cadeaux d’occasion, à fortiori si on leur explique en quoi c’est bénéfique.

 

On peut par exemple aller chiner chez Emmaüs ou dans des lieux comme les locaux de la Glanerie ou de la ressourcerie de Paris, Toulouse Métropole etc. On peut aussi chiner ses cadeaux d’occasion (vélo, console de jeu…) sur Internet. Et sinon, préférer des cadeaux dont la technologie ou la composition respectent l’environnement (pour les objets en bois par exemple, labellisés FSC ou PEFC) ou des cadeaux éco-labellisés comme « NF Environnement » ou l’écolabel européen. Ils garantissent la qualité d’usage et la qualité écologique des produits. Mais il y d’autres écolabels, comme Nordic Swan qui garantit la non présence de substances chimiques, donc pas de composés organiques volatils dans l’air ambiant. Il y a aussi les cadeaux dématérialisés comme les chèques cadeaux, les places de concert, des bons pour des soins en institut, des cours de cuisine…

 

Pour éviter le gaspillage, il peut être utile de donner la possibilité à la personne qui reçoit le cadeau de pouvoir l’échanger s’il ne lui plaît pas. Cela évite de remplir les placards d’objets inutilisés, voire inutiles…

Et pour emballer vos cadeaux : préférer des emballages en papier recyclé, papier kraft ou même du tissu (voir la méthode japonaise du furoshiki) ou des boîtes en bois ou métalliques de récupération plutôt que des emballages en papier métallisé ou contenant du plastique, difficile à recycler.

Partage d’expériences,
bons plans, solutions, rencontres,
entraide ...

FAITES  DU  BRUIT  !!!

Partagez cet article
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
0Email this to someone
email

Commenter :