La méditation : une pratique salutaire dans un monde agité

La méditation : une pratique salutaire dans un monde agité

Photo du profil de Emma Cala

Le poids de la charge de l’éducation de votre progéniture pèse trop lourd sur vos épaules ? vous ne vous accordez pas le droit à l’erreur, ni celui de tomber malade, il faut assurer tout le temps et sur tous les fronts ? Cette pression quotidienne ne s’arrête jamais et vous mine lentement mais surement ? Vous avez […]

Le poids de la charge de l’éducation de votre progéniture pèse trop lourd sur vos épaules ? vous ne vous accordez pas le droit à l’erreur, ni celui de tomber malade, il faut assurer tout le temps et sur tous les fronts ?
Cette pression quotidienne ne s’arrête jamais et vous mine lentement mais surement ? Vous avez l’impression que la dépression vous guette ?

 

Essayez la méditation !

En effet, cette pratique peut servir de soupape de sécurité pour souffler un peu, prendre la bonne distance avec ce qui nous envahi mais aussi trouver les ressources nécessaires en soi pour tenir le coup. Et pour cela, vous n’aurez pas besoin de débourser le moindre centime ni de vous déplacer, c’est totalement gratuit. Et en plus cela ne vous prendra pas beaucoup de votre précieux temps.

 

La méditation qu’est-ce que c’est ?

La méditation qui consiste à développer notre conscience est souvent associée à des traditions, religions et philosophies. Cependant, on peut très bien méditer indépendamment de toutes croyances et sans adhérer à aucune tradition.

Il existe une multitude de techniques de médiation. La plupart sont originellement d’obédience religieuse, et viennent des traditions spirituelles bouddhiste ou hindouiste. Trois fois millénaires, ces pratiques ont été expurgées, démystifiées depuis les années 90 de toutes références religieuses grâce notamment à des personnalités comme Jon Kabat-Zinn, professeur de médecine et fondateur de la clinique de réduction du stress du centre médical de l’université du Massachusetts. En France c’est grâce au psychiatre Christophe André ou à Matthieu Ricard que la méditation a pu prendre son essor.

 

La méditation scrutée par les neurosciences

En quelques décennies à peine, la méditation a révélé l’étendue de ses bienfaits dans toutes les sphères de notre société moderne. De nombreuses d’études à travers la planète ont confirmé que sa pratique procure de réels avantages sur nos vies, et pas des moindres : l’augmentation de la créativité, la baisse du niveau d’anxiété, l’amélioration de la mémoire, la réduction des douleurs, une amélioration de la santé et du meilleur sommeil et une libido dopée ! La méditation améliore son rapport aux autres, à ses proches, ce qui n’est pas négligeable pour un parent solo

Ce type de méditation, laïque, plus adapté au monde moderne occidental, est appelé la médiation en pleine conscience, ou mindfulness, et consiste à se concentrer sur ses sensations, sa respiration, ses émotions, ses pensées, sans émettre de jugement de valeur. Elle est aussi bien utilisée en entreprises, à l’hôpital, en prison qu’auprès d’enfants.

 

Ici et maintenant :
la pratique de la méditation en pleine conscience centre l’individu sur le moment présent

Concrètement, la méditation en pleine conscience consiste à entrer pleinement en contact avec soi-même. Et pour éviter d’être assailli de pensées et autres jugements, on utilise des outils qui nous aident à demeurer dans le moment présent. Cela peut être la respiration, la flamme d’une bougie, un mantra (une phrase répétée en boucle).

Pour commencer, asseyez-vous le dos bien droit dans un lieu calme, prenez seulement dix minutes de votre précieux temps et concentrez vous uniquement sur l’air qui entre et sort de vos narines. Rien d’autre. Cela peut paraitre facile, mais vous allez constater que rapidement, des pensées, des sensations, des jugements vont vous assaillir. Rien de grave, au contraire, c’est tout à fait normal. A chaque fois que vous vous en rendez compte, revenez à l’exercice et refocalisez vous simplement de nouveau sur l’air qui entre et sort de vos narines. Voilà, vous venez de réussir votre première expérience de médiation.

 

Les écueils à éviter

Les personnes qui ne connaissent pas la méditation imaginent souvent qu’il s’agit d’une activité complexe réservée à une élite. Bien au contraire, elle est à la portée de tous, quel que soit son âge, sa condition physique ou son mode de vie. La pratique de la médiation peut se faire partout, à tous moments et par tous.

Autre écueil à éviter : essayer de faire le vide. Beaucoup de personnes pensent que méditer c’est tout tenter pour stopper le flux des pensées et faire le vide dans sa tête. C’est d’autant plus faux que c’est impossible !

Même si dans un premier temps, s’isoler au calme permet d’éliminer beaucoup de distractions, il n’est pas totalement indispensable pour méditer de rester assis ou en position du lotus sans bouger pendant de longues minutes. Avec un peu d’entrainement, il est tout à fait possible de méditer en marchant, dans un avion ou dans le métro. Une fois que vous serez à l’aise en position assise, vous pourrez aussi bien pratiquer la méditation lors de vos activités quotidiennes.

Vous n’avez rien à perdre, alors lancez vous, c’est tout bénéfice !

Références possibles :
Sur internet:
http://www.pleineconscience-france.com
Pour en savoir plus sur la méditation de Pleine Conscience: http://www.pleineconscience-france.com/meditation-de-pleine-conscience/
Sur Facebook:  http://www.facebook.com/AssociationFrancaiseDePleineConscience

Partage d’expériences,
bons plans, solutions, rencontres,
entraide ...

FAITES  DU  BRUIT  !!!

Partagez cet article
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0Email this to someone

Commenter :