Les théories ou les principes d’attachement (suite et fin 4/4)

Les théories ou les principes d’attachement (suite et fin 4/4)

Les combinaisons gagnantes… et les autres Vous l’aurez compris, en fonction des styles d’attachements des uns et des autres, les relations amoureuses peuvent se révéler plus ou moins harmonieuses ou chaotiques. Il y a ainsi des combinaisons qui semblent être plus favorables à un certain équilibre dans le couple que d’autres. Bien sûr, cet équilibre […]

Les combinaisons gagnantes… et les autres

Vous l’aurez compris, en fonction des styles d’attachements des uns et des autres, les relations amoureuses peuvent se révéler plus ou moins harmonieuses ou chaotiques.

Il y a ainsi des combinaisons qui semblent être plus favorables à un certain équilibre dans le couple que d’autres. Bien sûr, cet équilibre ne se résume pas à ces combinaisons, mais force est de constater qu’elles comptent et ne sont donc pas à négliger. Mais rien n’est joué d’avance et pour faire évoluer un style d’attachement peu favorable à la stabilité émotionnelle et relationnelle, entamer un peu de ménage dans le placard à fantômes et déloger ceux qui tirent les ficelles peut s’avérer bien utile.

 

La combinaison Sécure / Sécure

Là, tout va bien. Les choses se font dans la souplesse et l’harmonie. Chacun est acteur de la relation dans un équilibre respectant autant les moments d’intimité partagés qu’individuels.

La combinaison Fuyant / Fuyant

Aussi bizarre que cela puisse paraître, la relation peut fonctionner car chacun des partenaires satisfait son besoin d’indépendance de la même manière. Ainsi, même si aucun engagement n’est pris pendant des années, les partenaires s’épanouissent dans une forme de relation distante où le vécu “au jour le jour” est l’objectif premier. Le risque pour cette combinaison est une forme de lassitude s’installant avec le temps, avant même que les partenaires soient plus impliqués dans leur relation. Mais évidemment, il n’y a aucune règle en la matière.

 

La combinaison Préoccupé / Préoccupé

Là encore, la relation peut trouver un bon équilibre. Les deux partenaires, très présents l’un pour l’autre, feront preuve de démonstration affective à foison. Il peut s’agir des couples dits fusionnels où l’idée de vivre l’un sans l’autre leur est simplement inconcevable. Le risque pour cette combinaison est de s’emballer un peu vite et de brûler certaines étapes nécessaires à la construction des fondations d’une bonne relation. Mais là encore, il n’existe aucune règle prédéfinie.

 

La combinaison Sécure / Fuyant

Ici aussi ça peut fonctionner du moment que le sécure est en accord avec le besoin d’indépendance du Fuyant. Si ce dernier se sent suffisamment libre dans la relation, sans pression ni sensation d’étouffement, il pourra s’épanouir dans son couple. Et pourra se montrer plus ouvert et réceptif lorsque des sujets liés à l’engagement émergeront. Pour autant, le Fuyant n’est pas exempt d’un travail sur lui-même afin de développer la confiance qu’il peut avoir en l’autre et laisser un peu plus de place aux émotions.

 

La combinaison Sécure / Préoccupé

La relation peut là aussi fonctionner si le Sécure témoigne facilement et régulièrement ses sentiments au Préoccupé et le rassure régulièrement dans la relation. Mais comme rien d’extérieur ne peut suffisamment combler un anxieux car le manque se situe en lui-même, un travail personnel sur lui-même pourra être salvateur pour une relation apaisée.

 

La combinaison Fuyant / Préoccupé

Cette combinaison n’est pas idéale, vous vous en doutez bien. Imaginez un anxieux avec un besoin de reconnaissance exacerbé donner et/ou demander à son partenaire, lui-même plutôt mal à l’aise avec l’engagement et les émotions, des signes de démonstrations affectives… Ou bien encore lui faire des promesses d’amour et élaborer des projets à moyen et long terme… Bref, autant essayer de mélanger l’eau et le feu.

L’antithèse de la relation épanouie, équilibrée et harmonieuse se trouverait donc dans cette combinaison potentiellement explosive. Et pour autant, ces deux-là s’attirent au départ pour mieux se repousser ensuite. Mais, si on regarde le côté positif des choses, la vie nous offre avec ce type de mésaventure une bonne occasion de grandir. Comment ? En prenant conscience de nos travers en matière d’attachement pour pouvoir travailler sur soi et faire évoluer les choses dans le bon sens.

Les théories de l’attachement ont parfois été accusées de déterminisme. Cela est faux car l’on sait bien aujourd’hui que rien n’est gravé dans le marbre et plus on prend conscience de ses propres fonctionnements, plus il est possible de les changer. Tous les espoirs sont donc permis.

 

Partage d’expériences,
bons plans, solutions, rencontres,
entraide ...

FAITES  DU  BRUIT  !!!

Partagez cet article
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
0Email this to someone
email

Commenter :