La colocation entre adultes

La colocation entre adultes

La colocation intéresse un plus large public. La précarité professionnelle et l’augmentation du nombre de divorces et de séparations n’y sont pas pour rien et les places libres se font parfois rares, surtout dans les grandes villes. Alors que ce soit pour lutter contre l’isolement ou pour faire des économies, la colocation entre adultes ou intergénérationnelle […]

La colocation intéresse un plus large public.

La précarité professionnelle et l’augmentation du nombre de divorces et de séparations n’y sont pas pour rien et les places libres se font parfois rares, surtout dans les grandes villes.

Alors que ce soit pour lutter contre l’isolement ou pour faire des économies, la colocation entre adultes ou intergénérationnelle est une solution intéressante mais potentiellement contraignante.

Pour vivre en communauté dans une ambiance agréable, il est de bon ton de savoir faire preuve de tact voire de diplomatie et d’être souple et adaptable. Familles monoparentales, divorcés, jeunes salariés, ou senior : chaque profil trouve ses avantages et ses inconvénients dans la colocation. Eclairage sur le pour et le contre.

 

Le pour…

Comme toutes les situations de la vie, chacune d’entre elles présentent des avantages et des inconvénients, commençons par les avantages.

 

Vivre dans un logement plus grand

Si le prix des loyers (surtout dans les grandes villes) et votre budget de plus en plus serré vous contraignent à installer votre lit entre la douche et le réfrigérateur, l’option « grand espace à partager » a de quoi séduire. Alors, d’accord en réalité vous n’aurez qu’une chambre réellement à vous et vous devrez partager la cuisine, le salon et probablement aussi la salle de bains. Mais un logement en colocation peut être une maison avec un jardin ou un grand appartement moderne avec ascenseur.

 

Le partage des frais

Partager le loyer, les charges, les factures, les dépenses exceptionnelles comme les dépannages de plomberie ou d’électricité… tout cela peut soulager surtout si vous avez l’impression de ne plus vous en sortir seul. Dans certaines colocations même les courses peuvent s’envisager en commun et réduire un peu plus encore le budget de chacun.

 

Un dossier plus facilement accepté

Si votre dossier est souvent refusé en individuel, il peut être plus facilement accepté en colocation. Les propriétaires ont compris qu’il y avait de nombreux avantages à avoir plusieurs locataires dans leur logement et notamment en termes d’occupation régulière.

Même si vous devrez convenir aux exigences du propriétaire, c’est avant tout les membres de la colocation qu’il s’agira surtout de séduire. Les entretiens vont vous permettre de cerner si vous êtes sur la même longueur d’ondes et pourrez cohabiter en harmonie. Et c’est le moment pour poser toutes vos questions : les habitants sont-ils végétariens, végans, fumeurs ? Y a-t-il des enfants, des animaux domestiques ? Avez-vous le droit de cuisiner ce que vous voulez ?

 

 

Ne pas vivre seul

La colocation convient parfaitement à ceux qui viennent d’arriver dans une ville ou un quartier inconnu. C’est aussi un très bon moyen de développer du lien social en rencontrant des gens. Il est possible de partager un logement avec des gens de votre âge, avec d’autres familles monoparentales ou choisir une colocation plus intergénérationnelle. Imaginez une charmante vielle dame susceptible d’occuper ou même de bien vouloir parfois garder votre enfant si vous devez sortir le soir… Quoi qu’il en soit, il y aura toujours quelqu’un à qui parler et dans ce genre de contexte, nous avons nécessairement des choses à apprendre des autres.

 

 

Le contre…

Qui dit vie en communauté, dit règles de vie. Malgré la bonne volonté, on a tous des habitudes et des humeurs passagères qui peuvent gêner les autres. Attendez-vous à devoir faire des compromis et n’hésitez pas à exprimer simplement à vos colocataires choses qui ne vous conviennent vraiment pas.

Et puis dans une colocation chacun doit y mettre du sien pour l’entretien et le ménage alors pas question de repousser la corvée de vaisselle si vous vous y êtes engagé. Il ne sera pas non plus toujours possible d’inviter tous vos amis pour faire la fête. Là encore, mieux vautre être prévenant et l’organisation et une communication constructive vous permettront de vivre en harmonie avec vos colocataires.

 

La durée moyenne d’une colocation est de onze mois, mais ce chiffre prend en compte la part des étudiants qui représentent presque la moitié des personnes vivant en colocation.

 

Pour aller plus loin : liens utiles

http://cotoiturage.fr/

https://www.colocation-adulte.fr/connexion

https://www.colocation-adulte.fr/colocation-femmes/colocataire-femme

Partage d’expériences,
bons plans, solutions, rencontres,
entraide ...

FAITES  DU  BRUIT  !!!

Partagez cet article
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
0Email this to someone
email

Commenter :