Comment identifier un pervers narcissique ?

Comment identifier un pervers narcissique ?

Avez-vous déjà été confronté à un pervers narcissique ? Difficile à dire tant le terme est désormais répandu. Pourtant derrière l’effet de mode se cache une réalité et surtout une véritable souffrance. Comment identifier un pervers narcissique ? Les signes qui ne trompent pas. Le pervers narcissique ou narcissique pathologique, sévit dans tous les milieux, dans […]

Avez-vous déjà été confronté à un pervers narcissique ? Difficile à dire tant le terme est désormais répandu. Pourtant derrière l’effet de mode se cache une réalité et surtout une véritable souffrance. Comment identifier un pervers narcissique ?

Les signes qui ne trompent pas.

Le pervers narcissique ou narcissique pathologique, sévit dans tous les milieux, dans tous les types de relations (amoureuses, professionnelles, familiales, amicales, sportives, associatives).

Rentré il y a peu dans le fameux DSM-5, le manuel de diagnostic et de statistique des troubles mentaux américain, selon ce manuel, 6,2% de la population serait atteinte du trouble narcissique de la personnalité se caractérisant par la conviction d’être supérieur aux autres. Ils ont tous ce point en commun. Ils cumulent les excès du narcissisme : mégalomanie, complexe de supériorité, le sentiment que tout le monde est leur obligé et leur doit révérence… Ces convictions intimes leur permettent d’ailleurs d’être souvent dotés d’un certain charisme. Ils donnent d’abord à leurs victimes l’illusion de retrouver une certaine force, en passant par des moments d’exaltation, avant de les faire couler.

 

Mais attention, si tous les pervers narcissiques sont manipulateurs, tous les manipulateurs pathologiques ne sont pas des pervers narcissiques.

Voici vingt pistes pour vous aider à reconnaître ces prédateurs, inspirées des travaux de deux spécialistes du sujet : Jean-Charles Bouchoux, psychanalyste et Isabelle Nazare-Aga, thérapeute comportementaliste qui, quant à elle, a déterminé dès 1997 trente caractéristiques et qualifie de pervers narcissique un individu qui agit au moins selon 14 critères.

  1. Il ou elle est dénué(e) d’empathie et fait preuve de froideur émotionnelle.
  2. Il ou elle vous fait culpabiliser.
  3. Il ou elle fait preuve d’égocentrisme forcené.
  4. Il ou elle use de dénigrement insidieux, sous couvert d’humour au début, puis de plus en plus directement.
  5. Il ou elle vampirise l’énergie de l’autre : l’expression “se faire bouffer” prend tout son sens.
  6. Il ou elle isole sa proie.
  7. Il ou elle manie redoutablement la rhétorique : le dialogue pour dépasser le conflit tourne à vide.
  8. Il ou elle est indifférent(e) aux désirs de l’autre.
  9. Il ou elle est incapable de se remettre en cause ou de demander pardon (sauf par stratégie).
  10. Il ou elle est dans le déni de la réalité.
  11. Il ou elle joue un double jeu : le pervers narcissique se montre charmant, séducteur, brillant – voire altruiste – pour la vitrine ; tyrannique, sombre et destructeur en privé.
  12. Il ou elle fait constamment l’objet des conversations, même quand il ou elle n’est pas là.
  13. Il ou elle souffre d’insatisfaction chronique, il y a toujours une bonne raison pour que ça n’aille pas.
  14. Il ou elle alterne le chaud et le froid, maîtrise l’art de savoir jusqu’où aller trop loin.
  15. Il ou elle éprouve un soulagement morbide quand l’autre est au plus bas.
  16. Il ou elle souffre d’anxiété profonde, ne supporte par le bien-être de son partenaire.
  17. Il ou elle ressent le besoin compulsif de gâcher toute joie autour de lui.
  18. Il ou elle inverse les rôles et se fait passer pour la victime.
  19. Il ou elle use d’injonctions paradoxales et contradictoires : la cible perd ses repères, son esprit devient confus, même quand il est des plus brillants. Paul-Claude Racamier, inventeur de la notion de pervers narcissique, parle d’un véritable “détournement de l’intelligence”.
  20. Il ou elle est psychorigide.

On pourrait classer le pervers narcissique sur une échelle de 1 à 5 selon sa toxicité.
Niveau 2 : le tyran domestique, réfugié dans le déni, blessant l’autre involontairement pour s’alléger de son propre mal être ;
Niveau 4 : le sadique qui se défoule en jouissant de la douleur morale qu’il inflige sciemment. Quoiqu’il en soit, même un petit “PN” fait de considérables dégâts.

 

Pour aller plus loin

Il existe une abondante littérature sur le sujet, parmi lesquels :

“Les pervers narcissiques”, Jean-Charles Bouchoux (Editions Eyrolles)

“Les manipulateurs et l’amour”, Isabelle Nazare-Aga (Editions de l’Homme) http://isabellenazare-aga.com/les-30-caracteristiques-du-manipulateur/

“Pervers narcissiques, bas les masques”, Anne Clotilde Ziégler (Editions Harmonie Solar)

“Pour en finir avec les tyrans et les pervers narcissiques dans la famille ” de Yvonne Poncet-Bonissol (Editions d’Angles)

 

Partage d’expériences,
bons plans, solutions, rencontres,
entraide ...

FAITES  DU  BRUIT  !!!

Partagez cet article
Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
0Email this to someone
email

Commenter :