Quel animal prendre pour une famille mono parentale

Quel animal prendre pour une famille mono parentale

Photo du profil de Emma Cala

Décider de prendre un animal ne devrait pas se faire à la légère car c’est un engagement sur au moins une quinzaine d’années.

Les animaux de compagnie on le vent en poupe.

C’est le moins que l’on puisse dire puisqu’en France il y a plus d’animaux de compagnie que d’humains.

En effet, il a été recensé 68 millions d’animaux domestiques pour quelques 62 millions d’habitants. Une famille sur trois possède un chien, soit 52% des Français.
Un record en Europe. Les poissons, rouges et autres, tiennent le haut du pavé (36,7 millions), juste avant les chats (10 millions) et les chiens (8,6 millions). Viennent ensuite les oiseaux (8 millions de volatiles) et les petits mammifères (4,1 millions) rats, souris, mulots, hamsters. Quant aux NAC, ce sigle désigne les nouveaux animaux de compagnie sous lequel se cache 1 million de serpents, araignées et autres grouillants.*

 

Bon à savoir

En droit français, depuis la loi de février 2015 d’après laquelle désormais « les animaux sont des êtres vivants doués de sensibilité » (art. 515-14 cette modification historique du Code civil est l’aboutissement de 10 ans de réflexions et de dix mois de débats parlementaires, portés par la Fondation 30 Millions d’Amis. Pour les animaux, plus rien ne sera comme avant…) Selon cet article, les animaux sont considérés comme « des êtres vivants doués de sensibilité. Sous réserve des lois qui les protègent, les animaux sont soumis au régime des biens ». L’animal est donc un bien sensible, mais un bien malgré tout.

Dorénavant, en cas de séparation d’un couple par exemple, il existe plusieurs cas de figure : selon que vous soyez marié ou non, ayez acquis l’animal avant ou pendant votre mariage, établi ou non un contrat de mariage.

Un casse-tête que « Libération » avait très justement résolu en infographie :

Qui va garder Minouche ? Infographie BiG

 

 

 
Mais surtout un animal ça s’adopte, ça ne s’achète pas ! Vous éviterez ainsi les trafics et autre élevages intensifs. Et si vous voulez faire une bonne action en sauvant la vie d’un animal, le mieux est encore d’allez le récupérer à la fourrière où son espérance de vie est réduite comme peau de chagrin (8 jours au pire des cas et un peu plus si le propriétaire de la fourrière a bon cœur…) Il vous en sera éternellement reconnaissant. Et sinon pensez aux refuges de la spa et autres.
* Chiffres Sofres 2006

 

Les questions essentielles à se poser avant de se décider à adopter un animal de compagnie

Un animal est un être vivant dont on doit s’occuper tout au long de sa vie. C’est pourquoi il faut se poser les bonnes questions avant de se lancer :
– Quelle est l’espérance de vie de l’animal dont vous avez envie ?
– Combien de temps avez-vous à lui consacrer ?
– Avez-vous le budget nécessaire (vétérinaire, nourriture, traitement antipuce, vermifuge) ?
– Que faire de l’animal quand vous partez en vacances ou en week-end ?
– Tous les membres de la famille sont-ils prêts à l’accueillir ?
– Est-ce qu’un membre de la famille est allergique ?

 

Comment bien choisir avec votre enfant un animal de compagnie

Offrir un animal de compagnie à votre enfant ne veut pas dire que vous serez écarté de toute responsabilité. Vous devrez apprendre à votre enfant que ce n’est pas un jouet et comment en prendre soin et l’éduquer, l’accompagner lors des visites chez le vétérinaire ou encore prendre le relais quand il sera malade. Nombre de parents finissent en général par se charger des soins les plus contraignants, comme sortir le chien sous la pluie, vider la litière, nettoyer la cage etc.
Ensuite, il est primordial de s’adapter à l’espace dont vous disposez et au budget que vous pouvez y consacrer. Enfin, prenez en compte le caractère et l’âge de votre enfant et offrez lui l’animal qui lui correspondra le mieux.

 

Le chat

Le chat est un animal territorial et n’apprécie pas d’en changer. En appartement, vous pouvez opter pour cet animal, il s’y adaptera bien. Le chat aime beaucoup jouer et s’attache facilement aux humains. Si votre enfant est agité, il pourrait bien lui convenir car les chats n’aiment pas trop les gestes brusques donc cela aidera votre enfant à agir plus calmement si il veut entrer en relation avec son animal. Et veuillez à vérifier d’abord que votre enfant de développe pas d’allergie aux poils de chat.

 

Le chien

Réputé pour sa fidélité, le chien est un bon animal de compagnie. Pour les enfants, les chiens gentils comme les labradors ou les boxers ou n’importe quels chiens de races mélangées sont idéals. Il est préférable de pouvoir connaitre, lors de l’adoption, le passé du chien, afin d’éviter toute maladresse. Votre enfant pourra apprendre à l’éduquer, jouer et avoir beaucoup de moments de tendresse avec son animal. Il est toutefois préférable d’habiter un logement assez grand mais en plus il faut avoir le temps de le sortir quotidiennement car un chien a besoin de courir. Des études montrent que ce dernier ne considère pas celui qui le nourrit comme son maître mais celui qui le promène.

 

Le lapin

Doux et gentil, le lapin aime les câlins. Il se laisse facilement prendre dans les bras et ses poils, si vous n’y êtes pas allergiques, sont très doux, d’autant plus s’il est de race angora. Le lapin étant herbivore, vous pouvez vous servir dans votre jardin pour le nourrir. En intérieur, il lui faudra une cage assez grande et toujours quelque chose à ronger sinon ses dents poussent.

 

En savoir plus sur les animaux de compagnie

www.spa.asso.fr Société Protectrice des Animaux, pour connaître le refuge de la SPA le plus proche de chez vous.
www.afiracservices.com Association française d’information et de recherche sur l’animal de compagnie, pour plus d’information sur la relation homme/animal.

Détention d’un animal domestique

Partage d’expériences,
bons plans, solutions, rencontres,
entraide ...

FAITES  DU  BRUIT  !!!

Partagez cet article
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0Email this to someone

Commenter :