Les très jeunes en face des très vieux

Les très jeunes en face des très vieux

Photo du profil de Emma Cala

Les crèches dans les maisons de retraites ou des initiatives qui créent du lien transgénérationnel  La population française est vieillissante, ce n’est pas nouveau. Nous serons presque 5 millions de plus de 85 ans en 2050. Nos grands séniors souffrent souvent d’isolement et de solitude ce qui incite parfois à d’intéressantes initiatives comme les crèches intergénérationnelles. […]

Les crèches dans les maisons de retraites ou des initiatives qui créent du lien transgénérationnel 

La population française est vieillissante, ce n’est pas nouveau. Nous serons presque 5 millions de plus de 85 ans en 2050. Nos grands séniors souffrent souvent d’isolement et de solitude ce qui incite parfois à d’intéressantes initiatives comme les crèches intergénérationnelles. Le principe est simple : on réunit une crèche et une maison de retraite au sein d’un même établissement. Une initiative qui plaît  aux retraités qui voient en ces enfants un remède efficace contre la solitude. Les parents sont également séduits en voyant leurs bouts de chou s’épanouir aux côtés de personnes âgées.

Focus sur une solution récente et innovante en France, au service des plus âgés comme des plus jeunes.

 

Tourcoing, Lyon, Montpellier, Paris et ses environs… tous les établissements intergénérationnelles ne fonctionnent pas tout à fait sur le même modèle.

Chaque structure fonctionne différemment et s’adapte aux particularités de son environnement, tant architectural que sociologique.

A Saint-Maur-des-Fossés, par exemple, il n’y a qu’un pas entre la crèche et la maison de retraite. Ils sont bien plus que des simples voisins, ils sont même colocataires… Dans un centre intergénérationnel, bambins et seniors partagent un même établissement. Chaque matin, ils se retrouvent autour d’une table pour partager le petit-déjeuner. Ils effectuent ensuite des ateliers communs comme la pâte à modeler. L’occasion d’échanger et de faire connaissance. Alors que dans l’Hérault, la crèche « à petits pas » et l’Ehpad Gérard Soulatges sont abrités par des bâtiments mitoyens. Les enfants de 3 mois à 3 ans rendent visite aux personnes âgées plusieurs fois par semaine. Les activités se font alors en binômes : un enfant et un senior, sous la surveillance de personnes référentes.

 

Les multiples bénéfices des crèches intergénérationnelles

On pourrait penser que les enfants risquent de s’ennuyer au milieu des « vieux ». De même, les seniors seraient lassés par le dynamisme souvent bruyant des petits. En réalité, il n’en est rien. Certes, le processus pour s’habituer les uns aux autres peut être long, il porte toutefois ses fruits. Les personnes âgées n’ont peut-être pas l’énergie nécessaire pour courir dans tous les sens, mais elles ont en revanche tout le temps nécessaire pour des loisirs créatifs, des jeux de construction, des histoires…. Les enfants ont besoin de cette attention, de cette patience et aussi du calme des seniors pour freiner leur zèle.

Et de l’autre côté, les petits qui bouillonnent de vie stimulent les seniors. Les activités organisées dans les crèches intergénérationnelles inspirent parfois les grands-parents qui auront des jeux et des histoires amusantes à proposer à leurs petits-enfants lorsque ces derniers leur rendront visite.

Des seniors plus motivés et des enfants moins turbulents, voilà le principal avantage du concept. Le succès de ces établissements est tel qu’il n’est pas rare que des enfants ayant quitté la crèche reviennent régulièrement à l’Ehpad rendre visite à ces « mamies et papys de cœur » qui les ont tant marqués.

Des projets très particuliers à l’avenir prometteur

Marier crèche et Ehpad n’est pas une décision à prendre à la légère. Les moins de 3 ans et les résidents ayant majoritairement plus de 70 ans ont une santé fragile. Des mesures adaptées doivent être prises pour permettre aux échanges de se faire dans un environnement sain et agréable. Les activités et équipements sont également pensés avec un soin particulier. La petite taille des enfants, un éventuel handicap physique des seniors, rien ne doit gâcher les moments qui se perpétueront une fois la structure mise en place.

On dit que les personnes du 1er et du 3eme âge ont souvent des points communs. C’est ce qui a motivé l’intégration des crèches dans les maisons de retraite, permettant ainsi de réunir les plus jeunes et les seniors autour d’activités communes et surtout d’insuffler de la vie dans les EHPAD souvent un peu moroses. Ce genre d’initiatives, souvent inspirés par l’Europe du Nord ou les Etats-Unis, compterait déjà en France une vingtaine d’établissements de ce type. Le concept semble avoir un bel avenir devant lui.

Partage d’expériences,
bons plans, solutions, rencontres,
entraide ...

FAITES  DU  BRUIT  !!!

Partagez cet article
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0Email this to someone

Commenter :