Aider son enfant à être plus autonome au quotidien

Aider son enfant à être plus autonome au quotidien

Photo du profil de Eric

La quête de l’autonomie chez l’enfant se développe grâce à toutes les petites responsabilités qui lui sont données au quotidien. Elle commence dès les premiers mois de la vie et nous pouvons l’accompagner.

Avant de penser à donner des responsabilités à son enfant, il est important de se questionner : a-t-il les capacités physiques, mentales et affectives pour les réaliser ? Est-il prêt pour une nouvelle étape ? Son espace est-il aménagé pour favoriser son autonomie ? Par exemple, on pourrait installer des crochets à une hauteur accessible pour que l’enfant puisse y déposer son sac d’école et ses effets personnels.

Si vous ne savez pas par où commencer, ne vous inquiétez pas ! Vous pouvez simplement prendre le temps d’observer les moments où votre enfant se débrouille seul. Puis, lorsque l’occasion se présente, vous pouvez le laisser répondre à ses besoins par lui-même. Pour l’enfant, chaque petit objectif atteint sans l’aide de son parent est un pas supplémentaire vers une plus grande autonomie, surtout lorsque ses efforts sont valorisés.

Et lorsqu’on souhaite ensuite donner à notre enfant une nouvelle responsabilité, l’idéal est d’abord de s’assurer que toutes les conditions sont bonnes et que nous disposons d’assez de temps pour lui montrer ce que nous attendons de lui.

Voici quelques suggestions pour guider son enfant vers une plus grande autonomie :

– Afficher des calendriers et des tableaux de responsabilités à sa portée, parfaitement visibles (voir un exemple Alloprof ci-dessous)
– Utiliser des dessins ou des photos pour que les plus jeunes puissent s’y retrouver. Pour les plus grands, l’information pourrait être partagée sous forme de liste.
– Cibler les tâches adaptées à ses capacités et lui proposer, pour commencer, de choisir celles qui lui conviennent.
– Séparer les tâches les plus exigeantes en plusieurs étapes.
– Profiter des « accidents » et des dégâts pour lui apprendre qu’il a droit à l’erreur, et lui montrer comment les « réparer ». Par exemple, au petit déjeuner, si l’enfant renverse des céréales sèches par terre, on peut le féliciter d’essayer de nettoyer, puis profiter de l’occasion pour lui montrer comment utiliser le mini-balais.
– Résister à l’envie de faire les choses à sa place.
– Avoir confiance en lui, l’encourager et les féliciter pour ses succès.

Et vous, quels sont les exemples que vous pourriez partager avec nous pour aider les enfants à aller vers plus d’autonomie ?

Outil_sens-des-responsabilites

Partage d’expériences,
bons plans, solutions, rencontres,
entraide ...

FAITES  DU  BRUIT  !!!

Partagez cet article
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0Email this to someone

Commenter :